Social Classes in the Process of Capitalist Landnahme: On the Relevance of Secondary Exploitation

  • Klaus Dörre University of Jena
Keywords: financial capitalism, Landnahme, precarization, reserve army mechanism, secondary exploitation, social classes

Abstract

So far, growing social insecurity and inequality have not led to a revival of class-conscious labour movements in the centres of capitalism. This article builds upon Rosa Luxemburg’s concept of Landnahme to attempt to explain this phenomenon. In contemporary Germany, as in other developed countries, a transition from a society pacified by Fordist methods to a more strongly polarized class society is taking place– though characterized by a peculiar 'stabilization of the unstable'. An 'interior' Landnahme set in motion by financial capitalism has also severely aggravated secondary exploitation and the precarization of labour. Trade unions and the segment of the working class represented by unions often react by closing their ranks in exclusive solidarity. Faced with the prospect of downward social mobility, they develop defensive strategies to preserve their remaining social property – even at the expense of precarized groups. Such a disciplinary régime can only be broken if precarized groups and their forms of working and living are integrated into new structures of inclusive solidarity. Jusqu’ici, l’insécurité et l’inégalité croissante n’ont pas abouti à une renaissance des mouvements ouvriers dotés d’une conscience de classe au cœur du capitalisme. Cet article cherche à expliquer ce phénomène à partir du concept de Landnahme de Rosa Luxemburg. Dans l’Allemagne d’aujourd’hui, comme dans d’autres pays développés, une transition d’une société apaisée par des méthodes Fordistes à une société fortement polarisée est en train de se réaliser – bien que caractérisée par une étrange ‘stabilisation de l’instable’. Un Landnahme ‘intérieur’ mu par le capitalisme financier a également gravement renforcé l’exploitation secondaire et la précarisation de la classe ouvrière. Les syndicats et les fragments de la classe ouvrière que les syndicats représentent réagissent souvent en fermant leurs rangs dans une solidarité exclusive. Craignant la mobilité sociale descendante, ils développent des stratégies défensives afin de préserver la propriété sociale qui leur reste – même au dépens des groupes précarisés. Un tel régime disciplinaire peut seulement être brisé si les groupes précarisés et leurs formes de travail et modes de vie sont intégrés dans des nouvelles structures de solidarité inclusive.

Author Biography

Klaus Dörre, University of Jena
Labour Studies and Economic Sociology
Published
2011-02-06
Section
Special Section