Austerity for Whom?

Stephen McBride, Heather Whiteside

Abstract


In contrast to the recent multi-billion dollar bailouts offered to leading sectors of capital, fiscal austerity is poised to make a comeback worldwide. Labour will be forced to pay for the public debt accumulated in the aftermath of the recent global financial and economic crisis. Notwithstanding change and evolution in the neoliberal model over time, this return to austerity is consistent with overall policy in the neoliberal period which can be considered an era of permanent restraint in most areas of social spending. This article examines a variety of trends that have emerged over the past thirty years of neoliberal rule: the various facets of neoliberal policy and their temporal dimensions; as well as the results of market-reliance and spending reforms: growing affluence for a minority of Canadians while the majority lose ground and inequalities are further entrenched. Asking 'austerity for whom' directs attention at the interconnections between affluence and austerity that exist in Canada.

Contrairement aux récents plans de sauvetage impliquant des milliards de dollars offerts aux principaux secteurs de l’économie, l'austérité budgétaire s’apprête à faire un retour à l’échelle planétaire. Les travailleurs n’auront d’autre choix que de rembourser la dette publique engendrée à la suite de la récente crise économique et financière mondiale. Malgré le changement et l'évolution dans le modèle néo-libéral au fil du temps, ce retour à l'austérité concorde avec la politique globale de la période néolibérale pouvant être considérée comme une époque de restrictions permanentes touchant la plupart des domaines de dépenses sociales. Cet article examine une série de tendances ayant émergé au cours des trente dernières années du pouvoir néo-libéral: les différents aspects de la politique néolibérale et leurs dimensions temporelles, ainsi que les résultats du recours au marché financier et de la réforme du contrôle de la dépense: forte croissance d'une minorité de Canadiens alors que la majorité perd du terrain enracinant davantage les inégalités. La question « l’austérité pour qui? » dirige l’attention vers l’interconnexion entre l’affluence et l’austérité qui existent au Canada.

Keywords


Austerity; Canada; crisis; neoliberalism

Full Text:

PDF


DOI: http://dx.doi.org/10.18740/S4VS3P

Refbacks

  • There are currently no refbacks.


Copyright (c)